Je suis noire et j'ai décidé de sortir du moule.



RH qui vous veut du bien - je suis noire




Sais-tu que je suis noire ?

Lecteur amical : "Ben oui ta couleur de peau est noire. Ça se voit non ?"

Être noire c'est bien plus qu'une couleur de peau. Si j'avais de l'albinisme, j'aurais toujours été noire. Donc je te repose la question : sais-tu que je suis noire ?

Lecteur amical : "Euh..."


Je suis noire et je suis venue te le rappeler.

Certains noirs se rendent compte de leur "noirité" ou "négritude" sur le tard. Un "sale noir" d'un camarade de classe, un crachat aux pieds de la part d'un inconnu. Je n'ai pas eu besoin de la négrophobie pour comprendre que j'étais noire.

Je suis noire, parce que :

Mes deux parents sont noirs. L'un venant des Antilles, l'autre d'Afrique de l'Ouest.
Je suis née au Togo.
Mes ancêtres ne sont pas Gaulois mais africains et afro-descendants (anciens esclaves)
Jeune, je passais principalement mes vacances aux Antilles et en Afrique
Et regardais des films et séries qui dépeignaient la vie de personnes noires - Les Guignols d'Abidjan par exemple -
Quand je mange l'attiéké, les bananes plantains, la pâte et la sauce Gumbo, ce n'est pas exotique.
J'approfondis les écrits des auteurs noirs tels que Cheikh Anta Diop, Frantz Fanon, Léonora Miano, Rokhaya Diallo, Jean-Philippe Omotunde...
J'écoute 99% du temps de la musique noire : Hip-Hop, Zouk, Kompa, Funk, Afrobeats, Reggae, Coladeira, Salsa...
J'ai des cheveux crépus et porte l'afro depuis plus de 4 ans

Je suis noire du fait de ma couleur de peau, mon histoire et mon quotidien. Mes pratiques culturelles, alimentaires, esthétiques reflètent mon appartenance à la communauté noire.



RH qui vous veut du bien - je suis noire
Le rituel de coiffure. Les noirs savent !


Je suis noire mais tu ne le sais pas.

Toi qui lis mes articles, visites mon profil ou qui m'écoutes en atelier : où vois-tu cette "noirité" ?

Je suis noire mais je ne le montre pas. Comme une peau noire vêtue d'un masque blanc, pour reprendre l'ouvrage célèbre du psychiatre martiniquais Frantz Fanon. Je vis dans un monde où les pratiques, les codes mettent en avant une "blanchité". Celui qui domine le monde impose ses règles, c'est le jeu ma pauvre Hapsatou.
Que ça soit dans les médias, la com digitale, les politiques sociales, l'esthétique, le business, le moule est d'une couleur précise.

Mais lorsque ce moule :

  • Invisibilise les problématiques des personnes noires
  • Dénigre la beauté noire
  • Nie les références noires
  • Rejette tout ce qui est noir

Dois-je participer à ce jeu ?





Le moule n'est pas transparent...





La blanchité, la "noirité"... Ça n'existe pas. Tout le monde est pareil.

Arrête de te mentir à toi-même. Le déni n'est pas une solution.
Le monde est fait de différentes couleurs, de différentes races. Sociologiquement parlant, la race existe bel et bien. Sur le plan biologique parler de race n'a aucune pertinence. Sur le plan sociologique la race a toute sa légitimité car elle est le fruit d'une construction sociale du XVIIème siècle qui connut son apogée au XIXème siècle avec des "penseurs" français tels que Gobineau.

La race existe car elle produit des effets encore visibles aujourd'hui :

  • Catégoriser
  • Hiérarchiser
  • Essentialiser

Nous catégorisons les individus : nous créons des boîtes et mettons les humains dedans.

Noirs, Asiatiques, Blancs, Arabes etc.

Nous hiérarchisons les individus : certains valent plus que d'autres.

Les Blancs sont supérieurs à toutes les races, la race Noire est une variété inférieure à l'espèce humaine - merci Gobineau ! -

Puis nous essentialisons les individus : nous les résumons uniquement aux propriétés de la boîte créée.

Comme tu es dans la boîte Noire, ton intelligence te fait défaut mais tu as été gâté(e) par la nature = intelligence 0 mais sexualité 10/10 !



La race est une construction sociale mais c’est une construction qui a des effets sociaux, en particulier en termes d’inégalités sociales et de discriminations. C’est d’ailleurs pour cela que la notion de «racisme anti-blanc» n’a pas de sens pour les sociologues.


Ce n'est pas moi qui le dis mais l'article La race : une construction sociale.
Écoute ce que dit Évelyne Heyer, biologiste spécialisée en anthropologie génétique. Cette scientifique analyse la diversité de l'être humain et son évolution au fil des années en se basant sur sa génétique. Qu'est-ce que le racisme ? est une interview de La Tronche en Biais dans laquelle elle t'explique la notion de race. Ah, elle répond aussi à la question à 5000€ Est-ce que le racisme anti-blanc existe ?

Spoiler : la réponse est non. Regarde l'interview et tu comprendras - si tu veux vraiment comprendre -. On est loin de la discussion de comptoir entre collègues de boulot : là ce sont 2 scientifiques qui partagent leurs savoirs.


Ce moule non créé par les personnes noires ni pour elles cause des dégâts.

Il empêche des candidates non-blanches d'être embauchées en tant qu'animatrices. L'Oréal et Adecco ont été condamnés pour discrimination raciale en 2007.
Il empêche des étudiants noirs d'aller à l'école avec leurs coupes afro ou locks. C'était en Guadeloupe en 2019.
Mai 2020, ce même moule donne la toute puissance à un policier blanc de tuer George Floyd, un homme suspecté de détenir un faux billet de 20 dollars. Son vrai crime ? Être Noir.


RH qui vous veut du bien - je suis noire
L'injustice raciale continue, le combat aussi.



Dans ce moule, on fait semblant de ne pas voir les différences raciales, sauf lorsqu'un problème survient... Là bizarrement, ce moule blanc se rappelle que tu as une "race" et te fait comprendre qu'elle est dérangeante. Là, ce moule blanc te fait comprendre que ta "race noire" ne mérite pas de s'exprimer ni d'exister.

Ce moule me donne la gerbe.

Être invisible dans l'espace public ? Je ne veux plus. J'ai la chance d'être encore vivante alors pourquoi devrais-je taire ma négritude ? Ma négritude dérangera toujours certains alors à quoi bon la cacher ?





Je suis noire et tu devras faire avec.






Je ne jouerai plus au jeu de l'assimilation.

La France... Ce pays qui prône l'intégration. En théorie oui, en réalité il s'agit d'assimilation. Intégration et assimilation sont deux notions différentes. La 2nde a pour objectif de faire disparaître à 100% les traits culturels d'origine des individus d'un groupe minoritaire (noirs) pour qu'ils puissent adopter les traits culturels du groupe majoritaire (blancs).



Tout ce qui rappelle tes origines doit disparaître.


L'assimilation...
C'est ce qu'ont fait plusieurs collèges en Guadeloupe et Martinique en interdisant aux élèves de parler créole en classe.
C'est ce que fait Zemmour en 2018 lorsqu'il dit à Hapsatou Sy que son prénom est une honte pour la France et qu'elle aurait dû s'appeler Corinne. Je suis clairement visée puisque mon 2ème prénom est Kafui.

Regarde autour de toi, au travail, dans la rue, à l'école, dans les médias. Observe et tu verras mieux cette assimilation insidieuse.

Où sont les personnes qui parlent créole sur LinkedIn ?
Où sont les personnes qui portent leurs tenues de leurs pays d'origine au travail ?
Où sont les séries et films français qui mettent en avant les cultures d'origine des personnes noires ?
Où sont les chefs d'entreprise qui organisent des afterworks ou repas de fin d'année dans des restaurants africains ou antillais ?

Les cultures noires sont invisibilisées et écrasées sous le poids de l'Institution assimilationniste.

Continuez mais sans moi !


Je ne jouerai plus au jeu du politiquement correct.

Les différences de couleur, de "race", de cultures sont là. Bon sang, ne tombons plus dans cette hypocrisie collective.
Beaucoup de personnes disent "je ne vois pas les couleurs de peau". Et pourtant, elles s'offusquent lorsque Hermione Granger est représentée par une fille noire. Même cinéma lorsque l'équipe de France est composée majoritairement de noirs.
Ces mêmes personnes se posent des questions lorsque Harry Roselmack prend la tête du JT de TF1.

Il n'existe pas de couleurs... Vraiment ?



"Va-t-il y arriver ?" Te poses-tu cette question lorsque le présentateur est blanc ? Bien sûr que non.


Ce même jeu du politiquement correct crée des comportements tordus.
Pourquoi l'appeler "black" ? Personne ne dit "white" ou "asian".
Et ma beauté est "ethnique" ? Ah oui c'est vrai, les blancs n'ont pas d'ethnie...
Si nous sommes tous pareils, pourquoi cette différence de traitement ? Ce politiquement correct n'est bon pour personne. Il annihile la réalité et considère les personnes noires comme des êtres à part. De plus, le politiquement correct est offensant pour de nombreuses personnes noires. Moi y compris.

Je suis une personne noire et j'aimerais que tu me décrives comme tel.
Appelons un chat, un chat.



Je ne jouerai plus au jeu de la gentille petite amie noire.

Tu dois la connaître, c'est l'amie noire qui ne dit rien.

Elle rigole aux blagues racistes.
Elle minimise sa parole, ne parle jamais des sujets qui la concernent. Elle met les formes. Par exemple elle n'utilise jamais le mot négrophobie.
Elle débat pendant des heures pour te faire comprendre que le racisme existe toujours en France et qu'il est individuel ET structurel.
Elle s'empêche de te dire qu'elle est contente d'être noire, elle est consciente des avantages du fait d'être noire mais elle n'en parle jamais pour ne pas que tu te sentes rabaissé(e).
Elle te cache les trucs négrophobes qui lui sont arrivés pour ne pas entendre le fameux "arrête, tu vois le mal partout".



RH qui vous veut du bien - je suis noire
Parfois, je me cache pour pleurer. Parfois, non.


Je ne serai plus cette personne.
Depuis le début, j'invite les chercheurs d'emploi et entrepreneurs à être authentiques sur les réseaux sociaux et à parler des sujets qui leur tiennent à cœur. S'en foutre du jugement d'autrui : tu dois le faire. Il est temps que j'incarne à 200% ce je-m’en-foutisme.



Je ne jouerai plus au jeu de celle qui se plaint.

Se plaindre de la négrophobie, des paroles racistes, de la discrimination au travail, c'est normal. Je comprends ceux qui le font mais ne participerai plus à cela. Le racisme existe depuis des siècles, il continuera d'exister après ma mort. Je ne vais donc pas lutter contre quelque chose qui perdurera de génération en génération. 

Se plaindre c'est aussi demander de l'attention. Auprès des populations non-noires, auprès de l’État, auprès des employeurs non-noirs. Je n'ai pas envie de consacrer mon énergie, mon temps et mon attention à des personnes qui sont extérieures à la communauté noire. La France peut être aussi négrophobe qu'elle le souhaite, idem pour les entreprises. Les salariés du Slip Français peuvent continuer leurs blackfaces et singeries OKLM, je m'en contre-carre.



Le respect ne se quémande pas avec une pétition ni un tweet. Le respect s'impose.


A mon sens le meilleur moyen d'agir n'est pas de se positionner contre la négrophobie, contre les acteurs ou organisations racistes. Se positionner POUR la communauté noire, c'est ce que je veux faire ! Si je devais être activiste ou militante, je lutterais POUR que la communauté noire soit armée face à la négrophobie.
Je lutterais POUR conscientiser les personnes noires. Je lutterais pour que les personnes noires soient fières d'elles-mêmes et qu'elles ne se censurent plus.

Pas normal que des noirs disent "le racisme appartient au passé, ça n'existe plus".
Pas normal que des noirs auraient préféré être blancs pour se sentir beaux.
Pas normal que des femmes noires cachent leurs cheveux crépus au travail.
Pas normal que des noirs postulent chez des employeurs ayant eu des comportements négrophobes - coucou Guerlain -

Bref, si je dois agir, je ferais de la pédagogie auprès des personnes de ma communauté.

Désormais, je mettrai en avant des faits mais ne me plaindrai pas. Soyez négrophobe, ce n'est pas mon problème.





Je suis noire et je ne vais plus le cacher.

 

 

Je sors du moule blanc. Oui j'envoie chier ses codes qui s'imposent à moi. Je ne veux plus que ma couleur soit invisible.
Concrètement, cela veut dire quoi ? 4 choses changeront pour toi et moi.


Mon contenu


J'écrirai de temps en temps sur des sujets qui mettent en lumière la communauté noire. Je parlerai de négrophobie et non de racisme. Je ferai le focus sur les discriminations qui pèsent sur les personnes noires. Je parle de ce que je connais, ce qui me concerne. Les juifs parlent d'antisémitisme, moi je parle de négrophobie. Chacun défend sa paroisse.

Négrophobie en milieu professionnel, créer un afterwork pour faire connaître les cultures noires, assimilation au travail, parler de ses origines en entretien, être entrepreneur(e) et noir(e) : autant de sujets sur lesquels j'écrirai sans langue de bois. Peut-être que ça se fera sous formes d'articles, de posts, de newsletters, de vidéos... Je suivrai mon intuition.


Mes représentations visuelles


J'ai 2 questions à te poser :

  • La dernière fois que tu as vu une image d'un noir pour illustrer un article c'était quand ?
  • Cite-moi 3 personnes noires qui utilisent des images avec des noirs ?

Tu ne l'as jamais remarqué hein... La majorité des images et photos sur Internet représentent des personnes blanches. Les professionnels, créateurs de contenu, entrepreneurs participent au mouvement. Le problème est que même les entrepreneurs et créateurs de contenu noirs n'utilisent QUE des images avec des personnes blanches. A croire qu'ils n'aiment pas ce qu'ils voient dans leur miroir...

La représentation blanche est valorisée par tout le monde même par ceux qui ne sont pas blancs. Et la représentation noire dans tout ça ? Invisibilisée encore...
Je l'ai moi-même fait : pour mes articles et posts, j'utilisais surtout des images représentant des blancs. Je valorisais ce que je ne suis pas...

Comment peut-on exister si l'on ne se met jamais en avant ?

Maintenant, j'utiliserai dans 90% des cas des photos et images représentant des personnes noires. Parce que je le suis et que certains de mes lecteurs et clients le sont également.


RH qui vous veut du bien - je suis noire
Mettons en avant nos reines et rois.


Mon langage

 
Ma langue maternelle est le français. Mais l'une de mes langues d'origine est le créole antillais. J'ai quelques notions pour m'exprimer à l'écrit et à l'oral en kreyol. Cette langue fait partie de mon identité alors pourquoi ne pourrais-je pas l'utiliser ?

Désormais, tu liras certaines phrases en créole dans mes articles, mes posts et commentaires sur les réseaux sociaux. C'est une manière de montrer une autre facette de ma personnalité et de faire vivre mon identité noire.

Ça serait sympa de lire certaines publications sur LinkedIn en Mandarin, Wolof ou Breton. Tu attends quoi pour le faire ? La diversité c'est ça. Ce n'est pas signer une charte et attendre que la magie opère...

Aprézan, mwen kay palé kreyol. Es ou paré ? An nou alé !

*Traduction française : A partir de maintenant, je parlerai créole. Es-tu prêt(e) ? Allons-y !



Mes services et produits


Depuis 2 ans, j'accompagne les chercheurs en recherche d'un job (alternance ou stage) pas comme les autres. J'accompagne aussi les entrepreneurs qui souhaitent communiquer sans blabla et attirer leurs cibles sur LinkedIn. J'ai créé plusieurs accompagnements professionnels et autres services (e-book, formation en ligne). J'accompagne tout le monde à partir du moment que la personne est prête à bousculer ses habitudes et à gagner en audace.

Aujourd'hui, je ressens le besoin de créer des choses pour les personnes noires - et les métis qui sont conscients de leur "noirité" -. J'ai besoin d'aider ces personnes qui seront discriminées par rapport à leur "race". Leur intérêt est de trouver un job mais aussi de mettre en place des actions pour faire face aux discriminations raciales. Connais-tu un mentor/spécialiste en accompagnement pro à qui tu peux dire qu'un tel a eu une parole négrophobe ? Un mentor qui t'écoute sans minimiser ton ressenti ?

J'ai envie d'écouter ces personnes noires et de leur apporter des stratégies pour contourner la négrophobie. Un jour, je créerai un service qui s'adressera aux personnes noires. Un atelier, une newsletter gratuite ou payante, une formation en ligne... L'avenir nous le dira !




En conclusion





Je sublime mon identité pro afin d'y intégrer mon identité noire.

Lorsque tu cherches à plaire aux autres, tu fais fausse route.

Créer une identité pro ce n'est pas écrire du contenu qui plaira à 10000 personnes. Cette communication FFF - Fade, Froide et Fake - n'est vraiment pas bonne. Cela t'empêche de repérer les entrepreneurs authentiques parmi les usurpateurs d'identité. Cela t'empêche de repérer les spécialistes du blabla et ceux qui incarnent au quotidien leurs conseils. Cela t'empêche de créer un lien spécial avec tes cibles (employeurs, clients).

Créer son identité pro c'est détruire le moule étriqué qui t'empêche d'évoluer. Pour en créer un autre qui te sied à merveille.
La séduction opère lorsqu'il y a une symbiose entre ce que tu es et ce que tu projettes en public. C'est comme ça que ton identité pro te ressemble à 100%.



RH qui vous veut du bien - Ellen Barboza
Me voici (shooting par Ellen Barboza)



Vais-je perdre des lecteurs, des abonnés et des clients ? Oui. Mais je préfère ça au fait de perdre mon intégrité et ma liberté d'être.

Mon identité noire ne sera plus cachée sous un masque blanc. 

Si cela te dérange, je te laisse sur ces derniers mots :

Bonne continuation.







Articles recommandés

2 commentaires :

  1. Bravo Roseline ! Bel article, tu t'affirmes encore un peu + chaque jour ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous remercie Madame ou monsieur l'inconnu(e) !
      En effet, mon identité pro, ma communication, ma posture s'affinent et gagnent en audace, assurance avec le temps ! J'espère que d'autres suivront le mouvement !

      Supprimer