3 infos que Pôle Emploi et APEC ne vous donneront jamais !

 

Pôle Emploi et APEC ne vous disent pas tout - RH qui vous veut du bien

 

Il existe un tas d'infos que les conseillers emploi ne vous donneront pas. Que ça soit au Pôle Emploi ou à l'APEC (Association Pour l'Emploi des Cadres). Pourquoi ? Pour de multiples raisons : les conseillers emploi peuvent manquer de prise de recul, de réflexion ou bien avoir une vision uniquement court-termiste - pas bien ! - 

Autres explications : ils peuvent manquer de connaissances en psychologie humaine et voir la recherche d'emploi uniquement comme quelque chose de froid, de mathématiques. Ou tout simplement, ils peuvent ne pas vouloir s'investir dans leur travail d'accompagnement. Vous vous retrouverez avec des conseils rudimentaires comme : 

 

 

Faites un CV, une lettre de motivation et postulez en ligne. Voilà vous savez tout.

 

Chercheur d'emploi très perplexe : "Hum OK mais je fais quoi concrètement ? Comment je construis mon CV, ma LM ? Est-ce la meilleure méthode ?"

 

Peu importe la raison, retenez ceci : les conseillers emploi ne vous disent pas tout ! 

Ils omettent de vous donner des infos cruciales pour mener à bien votre recherche d'emploi. Si vous aviez ces infos, vous pourriez mieux rechercher et trouver un job et pas n'importe lequel : celui que vous désirez, vous méritez ! Vous pourriez accroître vos chances de sortir du chômage et ainsi dire bye-bye à cette période pas cool.

Bye-bye la solitude.

Bye-bye les heures à fignoler vos candidatures.

Bye-bye les recruteurs qui ne répondent pas à vos candidatures.

Bye-bye les journées sans pause café avec les collègues.

Bye-bye la dépression...


Laissez-moi vous donner ce surplus d'info qui vous manque ! 

Vous êtes prêt(e) ?




Info n°1 : 

7% des candidats trouvent un emploi 

en postulant aux offres.




7%, c'est faible.

Postuler en ligne est la technique qui vous donne le moins de chances de trouver un emploi. C'est la conclusion de l'enquête Emploi 2016 de l'INSEE.

Regarder les offres d'emploi, refaire 10 fois son CV en fonction de l'annonce, postuler sur 5 job board différents... Tant d'efforts décuplés pour une technique bof. C'est comme si vous cherchiez un(e) amoureux(se) sur un site de rencontre et que ce dernier vous avouait "7% des gens ont trouvé le/la partenaire de leur vie sur notre site !". 

A quoi bon ?  

A quoi bon faire un truc qui donne peu de résultats positifs ? 

A rien.

Sachant cela, normalement vous avez envie de connaître les techniques qui donnent de meilleurs résultats pour trouver un job. Et bien je vous réponds la démarche réseau et la candidature spontanée. Ces 2 techniques vous aideront davantage à trouver un emploi et ce rapidement, d'après une autre conclusion de l'enquête Emploi 2016 de l'INSEE. 42% des salariés ayant un emploi depuis moins d'un an ont trouvé cet emploi via une démarche personnelle auprès de leur employeur ou une candidature spontanée.

42%, ce n'est pas faible.



Vous avez 6 fois plus de chances de trouver un emploi en entrant directement en contact auprès de l'employeur.

 

 

Voilà une première vérité que devraient vous dire les conseillers Pôle Emploi et APEC. Ça serait trop beau pour être vrai ! Ils ne vous diront jamais "arrêtez les candidatures en ligne et faites que du réseau sur LinkedIn et des candidatures directes !"

Ne voyez-vous pas le conflit d'intérêts ? Pôle Emploi et APEC ont créé leur propre job board. Ces derniers sont visités par des millions de chercheurs d'emploi par mois. 

Ils ont créé leur market place où des milliers de chefs d'entreprise déposent leurs offres d'emploi gratuitement. Si les candidats ne postulent plus via les annonces emploi, si les candidats délaissent les job board de Pôle Emploi et APEC au profit d'autres techniques, ces chefs d'entreprise ne déposeront plus leurs offres d'emploi. 

Un effet boule de neige embêtant pour ces 2 institutions.

 

Ces 2 organisations défendent les intérêts des chercheurs d'emploi mais ne soyons pas naïfs elles défendent également leurs propres intérêts. Chacun prêche pour sa propre paroisse, c'est comme ça.


Pôle Emploi et APEC ne vous disent pas tout - RH qui vous veut du bien
Pas de guerre entre paroissiens s'il vous plaît !

 

Découvrez les autres chiffres de l'enquête Emploi INSEE de 2016 en lisant cet article-synthèse "Comment recherche-t-on un emploi ?"

 



Info n°2 : 

Ce qui fait une recherche d'emploi réussie, 

c'est votre posture, pas votre CV.




Créer un nouveau CV. Puis le modifier 4-5 fois pour l'adapter à l'offre d'emploi. Se précipiter sur son CV à chaque fois qu'on débute une candidature. C'est ce que les conseillers emploi vous conseillent de faire.

Le CV, le CV, le CV, le CV : ce mot qu'ils répètent sans cesse comme un refrain de chanson populaire à 10 francs - 2 euros plutôt -.

Ils ont tort. Le CV n'est pas le plus important quand on recherche un emploi.

Le CV est un outil. Et les outils ne sont rien sans la posture.

Le CV donne des informations à l'employeur : formation, expérience pro, compétences clefs, missions réalisées etc. En revanche, votre CV ne parle pas pour vous. Votre CV ne fait pas la démarche réseau à votre place.

De plus, votre posture donne davantage d'informations sur VOUS. 

Qui êtes-vous ? Les employeurs et recruteurs ne vous connaissent pas et ne veulent pas faire une erreur de casting. Ils prennent un risque en recrutant une personne étrangère à l'entreprise, connue ni d'Eve ni d'Adam. Ils ont donc besoin d'analyser votre posture, votre comportement, vos soft skills afin de savoir si vous êtes fait(e) pour occuper ce poste, pour intégrer cette entreprise.

 

CV ou pas CV :

Une bonne posture donnera envie à l'employeur de vous rencontrer rapidement.

Une bonne posture vous fera gagner des points en entretien.

Une bonne posture marquera positivement les esprits des recruteurs.

 

 

Travaillez votre posture et vous verrez une différence durant votre recherche d'emploi !



Quand j'utilise le mot "posture", je sous-entends ces 2 notions :

  • Votre communication : manière de se présenter, manière de raconter son histoire pro, choix des mots, langage, intonation
  • Votre confiance en soi : croire en ses capacités, parler de ses atouts, se valoriser, aisance à aller vers les autres

 

Vous pouvez avoir un joli CV et tout et tout mais si au téléphone vous n'arrivez pas à mettre en avant votre parcours, vos réussites, votre motivation pour le poste, vous n'irez pas en entretien. Idem pour la confiance en soi. Vous avez un CV bien construit mais vous vous minimisez en entretien... L'employeur ne vous choisira pas.


Chercheuse d'emploi pas très confiante : "Une mission dans laquelle j’excelle ? Humm vous savez j'ai encore beaucoup de choses à apprendre dans mon métier."


Votre conseiller Pôle Emploi ou APEC vous a-t-il déjà dit ceci "Faites gaffe à votre posture" ? Bien sûr que non... Il ne vous dit jamais ces choses là :

Votre CV ne met pas en avant vos soft skills

Des candidats vont en entretien sans avoir envoyé de CV - hashtag réseau -

Votre CV ne crée pas d'émotions, votre personnalité si !

 

Est-ce que je communique de la meilleure façon ? Est-ce que je sais parler de mes qualités ?

Est-ce que j'ai confiance en moi ? Est-ce que cette assurance se perçoit devant un employeur ou un recruteur ? 

Posez-vous ces questions dès aujourd'hui ! Et laissez votre CV de côté, concentrez-vous sur votre posture. Il faut bien qu'une RH vous le dise !

 

 

Pôle Emploi et APEC ne vous disent pas tout - RH qui vous veut du bien
Oh comment je me sens bien dans ma peau !




Info n°3 : 

Se ruer sur le 1er emploi 

vous fera galérer 3 fois plus après.




Le jour où un conseiller Pôle Emploi ou APEC vous dira ça, je me ferai une teinture blonde ! Sérieusement !

Personne n'aime rester en recherche d'emploi durant des semaines, des mois, des années... Normal d'avoir peur d'être dans cette situation : le temps passe mais toujours pas de CDI. Afin de ne pas connaître ce scénario, la tentation est de sauter - à pieds joints - sur la 1ère occasion.

 

Sauter sur le 1er emploi en CDD

Sauter sur le 1er emploi à temps partiel 

Sauter sur le 1er emploi sous-qualifié par rapport à votre diplôme et vos compétences 

Sauter sur le 1er emploi dans un secteur d'activité que vous n'aimez pas

Sauter sur le 1er emploi avec une culture d'entreprise aux antipodes de vos valeurs

Sauter sur le 1er emploi avec une baisse de salaire de 15%


Vous recherchez tout l'inverse mais vous acceptez cet emploi. Enfin... Votre conseiller emploi vous conseille d'accepter parce que les offres sont plus rares, parce qu'il y a de la concurrence, parce qu'un chercheur d'emploi de longue durée est moins attractif...

Tout ça est vrai. J'ai un chiffre concret : les chômeurs de moins d'un an ont 4 fois plus de chances de trouver un emploi par rapport aux chômeurs d'au moins 3 ans (enquête Emploi INSEE 2016).


Chercheur d'emploi très décidé : "Vous avez raison ! C'est vous le conseiller non ?! Je vais vous écouter et prendre la 1ère proposition d'emploi !"


Sauf que ce conseiller Pôle Emploi ou APEC oublie de vous dire ceci :



Les chômeurs, une fois qu'ils trouvent un job, sont plus souvent en situation de sous-emploi.



En 2016, 22,9% des ex-chômeurs étaient en situation de sous-emploi contre 6,5% pour l'ensemble des personnes ayant un emploi. Les ex-chômeurs se retrouvent plus souvent par rapport aux autres dans des jobs à durée limitée (CDD), moins stables (intérim, apprentissage), à temps partiel et sous-qualifiés par rapport à leurs compétences.

Fâcheux, n'est-ce pas ?


Quitter le chômage pour se retrouver dans une situation professionnelle instable et fragile, c'est handicapant pour :

  • Votre porte-monnaie : un poste sous-qualifié est moins rémunérateur, plus compliqué de se constituer une épargne, d'avoir des loisirs, de faire des projets personnels etc.
  • Votre carrière professionnelle : un parcours rempli de CDD freine votre évolution de carrière, plus difficile d'avoir des promotions et d'occuper des postes de responsable/manager
  • Votre psychisme : fatigue mentale, risque de déprime, baisse de confiance en soi

 

Accepter un emploi sous-qualifié est la pire des choses à faire. Je l'ai fait par le passé et je le regrette encore aujourd'hui. Cet emploi sous-qualifié m'a fragilisée sur ces 3 plans : financier, carrière pro et psychisme. Voulez-vous avancer dans votre vie avec ce sentiment d'être ralenti(e), bloqué(e) devant un mur ? Je ne pense pas. Je ne vous le souhaite pas !

 

Pôle Emploi et APEC ne vous disent pas tout - RH qui vous veut du bien
Bon je vais où maintenant ?


 

Aussi vite trouvé, aussi vite en recherche d'emploi...

Retour à la case départ "recherche d'emploi". Eh oui, c'est ce qui vous attend si vous acceptez le 1er emploi qu'on vous propose. 25% des ex-chômeurs souhaitent se remettre en recherche d'emploi contre 9% pour l'ensemble des actifs. Autrement dit, vous avez 25% de chances de vous retrouver encore et encore en train de chercher un job quelques temps après votre embauche. C'est normal, un emploi sous-qualifié ou à temps partiel n'est satisfaisant pour personne.

Cela crée des éternelles transitions entre emploi et inactivité. Emploi puis inactivité, emploi puis inactivité. Et rebelote. Vous fuyez le chômage mais il vous rattrape puisque vous entrez dans le "halo du chômage" à chacune de vos transitions emploi-inactivité. Le dossier réalisé en 2016 par l'INSEE, intitulé "Halo autour du chômage : une population hétérogène et une situation transitoire" vous en dira plus sur le sujet.

 

Trouver un emploi vite c'est bien mais pas à n'importe quel prix.

Les conseillers emploi ne vous le disent et ne vous le diront jamais. Parce que leur objectif premier est que vous trouviez un job pour sortir de leur base de données des personnes chômeuses ou inactives. Un chercheur qui a trouvé rapidement un emploi est une personne en moins à accompagner. C'est une personne en plus à ranger dans la colonne "accompagnements réussis". Pour Pôle Emploi, c'est aussi une personne en moins à indemniser - l'argent le nerf de la guerre -. 

Enfin, vous caser quelque part est peut-être un moyen d'obtenir une prime quand on est conseiller... C'est une hypothèse.

 

 

Maintenant que vous avez ces infos, gardez-les précieusement ! Elles vous aideront à (re)prendre le navire de votre recherche d'emploi et à vous diriger vers la bonne direction.

 

Il est temps de découvrir les autres infos et conseils que vous n'aurez PAS

lors d'un accompagnement Pôle Emploi ou APEC

 👇 👇

 

Pour peaufiner votre posture et apprendre à mieux communiquer !

👉 Cliquez ici 👈


Pour mettre en avant votre personnalité et attirer le job que vous méritez !

👉 Cliquez ici 👈


 

 

 Signée RH qui vous veut du bien !



Articles recommandés

Aucun commentaire :